Silence à Athènes

Chante, Ô muse, la colère du virus, le covid

Colère funeste, qui causa tant de malheurs

Fermeture des musées, des restaus à cette heure

Le Grec barricadé, les rues étrangement vides

 

Où l’on croise parfois le visage masqué

D’Athéniennes aux beaux yeux prenant des précautions

Pour ne pas respirer cet inquiétant poison

Étrange épilogue de ma brève Odyssée

 

Des pays à l’arrêt, les frontières sont étanches

On ne s’embrasse plus, la moindre toux est suspecte

Et quand je t’ai touchée, vite tu te désinfectes

Au gel qui sent l’alcool, éternues dans ta manche

 

Ne devrais-je pas mieux rester dans la nature

Reprendre sac et chaussures, repartir vers l’air frais

Ne pas croiser partout tous ces regards inquiets

Attendant que ça passe reprendre l’aventure ?

 

Photos : les Anciens, déjà, portaient le masque

-Agamemnon

-et un barbu anonyme, mais souriant

IMG_20200311_134316_copy_416x555IMG_20200311_210425_copy_472x629

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s