Le grain de sable

Tout allait pour le mieux, après le temps des pluies,

Le soleil était là, décidé à rester.

Depuis une semaine de cette traversée

Vers le septentrion de l’île de Tasmanie

J’atteignais la moitié. Aucune tendinite

Pour me contrarier. L’étape de la journée

Avait été riche en serpents et échidnés

Pour dormir cette nuit je choisis un beau site

À l’ombre des gommiers non loin d’une source d’eau

Quand tout va bien comme ça il faut s’attendre à tout

Qui aurait pu prévoir que du rouleau le bout

Était près d’être atteint, et que cette rando

Serait interrompue par une pièce de cinq grammes

Qui fait tenir ma tente, dont la rupture hélas

Transforma celle-ci en informe limace

Et vint m’apporter la promesse de nuits infâmes

Aussitôt je rentrai vers une grande ville

Depuis deux jours j’y erre en guettant le postier

Qui depuis l’Australie doit dare-dare m’amener

Cet anneau de métal, élément bien fragile

Mais bien indispensable pour repartir marcher btrbtr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s