Après les plages, les falaises

J’ai quitté la péninsule de Freycinet sur laquelle j’ai croisé mon premier serpent tigre et, plus sympa, pas mal d’échidnés (une sorte d’hybride entre le hérisson et l’ours en peluche) pour une autre péninsule, celle de Tasman, un peu plus au sud, au large de Hobart.

Cette péninsule était un lieu de détention des « convicts » au 19ème siècle. Le pénitencier se visite encore à Port Arthur, ainsi que la « dog line » là où la péninsule ne fait plus qu’un isthme de 30 mètres de large, où des molosses affamés, répartis sur la largeur, empêchaient toute évasion par la terre.

Mais le randonneur d’aujourd’hui est attiré par les fabuleuses falaises de granite qui forment des aiguilles étonnantes et vertigineuses. Les forêts ressemblent un peu à la jungle, avec de grands eucalyptus et des fougères arborescentes.

Il fait plutôt beau et froid, le temps idéal pour les balades.

Pas de photos cette fois, connexion trop mauvaise (je suis dans la cambrousse)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s