Des nouvelles de mon pied… et du reste

Mon pied va mieux, je ne sens plus mon tendon, mais je reste prudent.

Je suis arrivé mercredi à Hobart. J’ai profité de ces quelques jours calmes pour faire de petites promenades et observer mon pied.

Pour l’instant, en restant à proximité de la capitale, rien de bien sauvage, mais on sent quand même qu’on est dans un autre hémisphère. D’abord, les forêts, principalement d’eucalyptus. Ensuite, rien qu’en fermant les yeux, les chants et cris des oiseaux sont très différents de ceux qu’on entend en Europe. Les oiseaux sont très colorés :beaucoup de perroquets et perruches, et d’autres aux noms inconnus. Plus tristement, les animaux écrasés ne sont pas des hérissons mais des marsupiaux.

Demain, je quitte Hobart pour la péninsule de Freycinet, pour mes premiers jours de « bushwalk », comme on dit ici. Au menu, petites collines et plages de sable fin. btrbtr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s