Le retour du moi

Lecteur ! Tu t’interroges sur mes gestes et mes faits

Car du cyber-espace pendant une demi-lune

Je me suis absenté. Tu ressens peut-être une

Angoisse, une inquiétude :où est-il donc passé ?

 

Arrête de trembler ! Éponge la sueur

Qui coule sur tes tempes et le long de ton dos

Lorsqu’une journée de plus passe sans un de mes mots

Car je suis bien vivant ! Je reprends à cette heure

 

Le fil de mon récit, dans la zone Baltique.

Étant pour deux semaines avec sa Dulcinée

Le chevalier errant a un peu négligé

Son lectorat nombreux dans ces lieux touristiques.

 

Entre villes médiévales, châteaux, plages et forêts

Il a comme Hannibal succombé aux délices

De la félicité. Finis les sacrifices,

Les levers à six heures et les dénivelées

 

Sous un gros sac lesté de réserves pour cinq jours

L’implacable discipline qui reprendra demain

Les efforts prolongés, les roches sur le chemin

Ont cédé pour un temps aux plaisirs de l’amour

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s